Association régie par les articles du code civil local,inscrite au Tribunal de Huningue-volume:23-folio 9.
Copie transmise au tribunal de Mulhouse Siège: 26 rue de la Brigade du Languedoc 68 128 Village-Neuf
Fax: 03 89 69 27 12 - tel: 09 67 47 27 12 portable: 07 89 66 80 86 - E-mail : alsaceprospection@wanadoo.fr

La détection de loisir n’est pas interdite.
Elle ne requiert pas d’autorisation préfectorale.

Les français ont retrouvé leurs jeux favoris des années 40-44 sous l’occupation et après ….
Procès d’intention, mépris de la présomption d’innocence, délation et diffamation.

Il est important de vous informer sur cette « chasse aux sorcières » instrumentalisée essentiellement par une association et par certaines DRAC (Directions Régionale des Affaires Culturelles) dont les utilisateurs de détecteurs de métaux en sont victimes depuis trop longtemps.

Le plus grave, à force de ressasser que l’utilisateur du détecteur de métaux est de fait un pilleur, ces personnes arrivent à sensibiliser les médias, mais aussi certaines autorités de l’Etat (Préfets, Procureurs, Juges, Mairies, Gendarmeries) indiquant que la détection de loisir est interdite.

Ainsi s’imprime dans la mémoire collective, que l’utilisateur du détecteur de métaux est d’office un pilleur.

Lorsque vous vous faites contrôler, certains gendarmes ou autres services de l’Etat se fient à ces documents tronqués, très largement diffusés et en appliquent le contenu sans s’informer.

Quant à « L’autorisation Préfectorale » Cette autorisation n’est pas accordée par le préfet mais par la DRAC par délégation de la préfecture.